Les briques stabilisées mises au point par des étudiants à Douala permettent de bâtir des maisons pas chères avec une bonne régulation de l’humidité.

Dans la ville de Douala où les pics de température atteignent les 43°C, les populations suffoquent à l’intérieur des maisons bâties pour la plupart avec des briques de parpaing. La canicule impose d’autres dépenses comme l’achat de ventilateurs, de climatiseurs ou réfrigérateurs pour tenter de réguler la température ambiante. Mais ce n’est pas toujours gagné. A l’Institut universitaire de technologie (IUT) de Douala, les étudiants de la filière Génie Civil (Niveau 1, 2 et 3) ont trouvé une formule pour des constructions à la fois écologiques et économiques. Ils proposent des briques stabilisées.

Il s’agit d’un mélange compact de latérite et de produits locaux naturels tels la pouzzolane et le sable. Des matériaux qui se retrouvent facilement sur le sol camerounais. Ces briques sont ainsi mieux adaptées pour des constructions en milieu chaud, attestent les étudiants. Qui font savoir que les briques stabilisées ont l’avantage de permettre une bonne régulation de l’humidité à l’intérieur des domiciles.

Lire Aussi: Construction: Des éco-tuiles à base de déchets plastiques

De la fraicheur en tout temps dans la maison

« Les briques stabilisées permettent de baisser le niveau de la température dans la maison et procure de la fraicheur à tout moment de la journée»,

indique Sandra Tekam, étudiante en niveau 2 Génie Civil à l’IUT. La jeune étudiante qui recommande l’utilisation de ces briques stabilisées dans les constructions relève leur niveau de contribution à la protection de l’environnement. En effet, explique -t-elle, la fabrication et l’utilisation de ces briques de terre sont moins polluantes que le parpaing fait à base de ciment. « Le clinker qui rentre dans la fabrication du ciment est une matière très polluante pour l’environnement », note Sandra.

Mais quand est -t-il de la résistance des briques de terre ? Les étudiants de l’IUT indiquent qu’un essai de compression a été réalisé en laboratoire. Le résultat obtenu est de 42,8 Méga Pascal (MPa). La norme camerounaise préconise pour une construction la valeur de 2 Méga Pascal, renseignent les étudiants ingénieurs.

Lire Aussi: Invention: Une pirogue écologique à base de bouteilles plastiques

Des briques stabilisées écolo et économiques

A côté de l’aspect écolo et le confort que procurent des maisons fraiches, les briques stabilisées présentent un autre gros avantage sur le plan économique. Si tous les éléments de ce matériau sont à la portée et le coût final abordable, ce n’est pas le cas pour le ciment, dont les coûts croissent au fil des années sur le marché.  «Depuis 2011 à nos jours, le prix du sac de ciment de 50 Kg à 2000 Fcfa jusqu’à près de 7000 F. Cfa aujourd’hui. Qu’en sera -t-il du prix dans 20 ou 30 ans ? Or nous avons en abondance au Cameroun la pouzzolane, le sable et latérite. Ces briques sont une véritable aubaine pour notre société », soutient Sandra.

Mathias Mouendé Ngamo  

Banner Content
Tags: ,

Related Article

No Related Article

0 Comments

Leave a Comment