Home News 200 ambassadrices contre la malnutrition au Cameroun
News - 27/11/2019

200 ambassadrices contre la malnutrition au Cameroun

Elles ont pour mission de partager les bonnes pratiques, de donner des conseils et astuces aux parents pour assurer une alimentation adéquate des nourrissons.

Selon l’Enquête démographique et de santé du Cameroun de 2018, près de deux enfants sur trois âgés de moins de 5 ans souffrent d’anémie. Près du tiers de ces enfants souffrent de retard de croissance. La même enquête relève que plus de 30% des enfants de 6 à 9 mois ne reçoivent pas d’aliments en complément au lait maternel. La malnutrition chronique au Cameroun a ainsi fait son lit dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est. Dans ces quatre régions critiques, les enfants de moins de 5 ans souffrent le plus d’anémie et de carence en vitamine A.

Pour sauver la vie des enfants dès le bas-âge, un «programme des Ambassadeurs de la Nutrition» a été lancé au Cameroun en février 2019. Cette initiative de la société agro-alimentaire Nesté vise à former des infirmières sur les bonnes pratiques alimentaires à tenir au sein des familles. A ce jour, plus de 200 infirmières en fonction dans 168 structures hospitalières couvrant les dix régions du pays ont déjà été formées. A travers ces ambassadrices de la nutrition, Nestlé compte sensibiliser environ 260 000 parents au Cameroun. Ces infirmières, apprend-on, ont pour mission de partager les bonnes pratiques, de donner des conseils et astuces aux parents pour assurer une bonne croissance à leurs enfants.

Ambassadrices de la nutrition

D’après le programme, les infirmières (ambassadrices) sont tenues d’expliquer aux parents le bien-fondé d’une alimentation adéquate des nourrissons en insistant sur l’importance de l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois et continue jusqu’à l’âge de 2 ans ou plus. Elles doivent également promouvoir le choix des aliments sains et nutritifs, riches en micronutriments tels que le fer, répondant aux besoins nutritionnels de l’enfant dès 6 mois (tel que le recommande l’Oms).

«Le programme des Ambassadeurs de la nutrition illustre l’ambition de Nestlé d’aider 50 millions d’enfants à mener une vie plus saine d’ici 2030. Par le biais de son engagement à construire, partager et appliquer des connaissances nutritionnelles, Nestlé Cameroun continuera à renforcer les capacités des professionnels de la santé sur les bonnes pratiques en matière d’alimentation et de nutrition»,

a indiqué Robert Helou, Administrateur Général de Nestlé Cameroun.

A ce jour, plus de 200 000 parents ont été sensibilisés grâce à ce programme. Robert Helou exhorte toutes les parties prenantes à multiplier des actions pour lutter efficacement contre la malnutrition au Cameroun. Le but final étant d’améliorer la qualité de vie des populations et contribuer à un avenir plus sain.

Mathias Mouendé Ngamo

#ODD2 : Faim « Zero »

#ODD2.2 : D’ici à 2030, mettre fin à toutes les formes de malnutrition, y compris en réalisant d’ici à 2025 les objectifs arrêtés à l’échelle internationale relatifs aux retards de croissance et à l’émaciation parmi les enfants de moins de 5 ans, et répondre aux besoins nutritionnels des adolescentes, des femmes enceintes ou allaitantes et des personnes âgées.

#ODD3: Santé et bien-être  #ODD3.2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Covid-19 : L’Oms renforce la prévention dans des hôpitaux à Douala

L’Organisation mondiale de la Santé vient de doter cinq formations sanitaires du Littoral …