Samuel Fotso, nutritionniste
Home News Samuel Fotso: «Pas plus de 5 grammes de sel par jour»
News - 27/04/2021

Samuel Fotso: «Pas plus de 5 grammes de sel par jour»

Le nutritionniste invité au concours culinaire Maggi 2021 à Bertoua donne des conseils pour une alimentation saine et équilibrée.

Comment équilibrer son alimentation pour rester en bonne santé ?

Il faut prendre conscience qu’il y a une relation étroite entre l’alimentation et la santé. Lorsque l’alimentation est déséquilibrée, malheureusement on peut avoir des maladies liées aux carences, mais aussi des maladies liées aux excès alimentaires. Nous devons aussi savoir qu’il y a ce triple fardeau, celui d’avoir à la fois des maladies de carence et des maladies dites d’excès. Donc une alimentation saine, équilibrée et variée signifie tout simplement combiner un aliment de chacun des trois grands groupes à savoir, les aliments énergétiques. Nous avons dans ce panier, des féculents, le manioc qu’on consomme ici à l’Est, le riz, la patate, l’igname et autres.

Nous devons aussi prendre l’habitude de consommer de l’huile en très petite quantité et savoir qu’ici l’huile raffinée, le jus de noix sont des bonnes huiles parce qu’avec une teneur en lipide moins élevée. Au groupe 1 des aliments énergétiques, on doit y associer des protéines. Il faut savoir que dans la région, il y a beaucoup de protéines d’origine animale : les viandes, poissons, poulets, les œufs et même des produits laitiers. Nous avons aussi des sources de protéines d’origine végétale : les arachides, le haricot, le soja, le sésame et toutes ces graines oléagineuses qui apportent beaucoup de protéines. Là, c’est le deuxième groupe d’aliments. Enfin, on va associer avec des fruits et légumes. Voilà le message de l’équilibre alimentaire et on doit varier de façon régulière pour chaque catégorie.

A quoi s’expose-t-on lorsque l’alimentation n’est pas saine, équilibrée et variée ?

Il y a au Cameroun un triple fardeau de la malnutrition. Le premier fardeau, les carences alimentaires (fer, iode, calcium). Le 2e fardeau: les excès alimentaires (obésité qui entraîne le diabète, l’hypertension artérielle …). Le 3e fardeau est l’association des deux premiers. Il faut insister sur le fait qu’on doit contrôler les consommations de sucre, mais particulièrement de sel. L’Oms recommande de ne pas aller au-delà de 5 grammes, donc une cuillère à café de sel, par jour. Parce qu’effectivement une consommation excessive de sel est précurseur des maladies métaboliques telles que l’hypertension artérielle. Aussi, il ne faut pas consommer beaucoup d’huile. Il est recommandé deux cuillères à soupe d’huile par jour pour les adultes; deux cuillères à café pour les enfants.

Qu’y a -t-il lieu de faire pour ceux qui souffrent déjà de maladies métaboliques ?

Pour ceux qui ont déjà des maladies métaboliques à savoir obésité, diabète voire hypertension, nous donnons quelques conseils précis pour pouvoir réduire le poids et particulièrement réduire la graisse. Il s’agira tout simplement de diminuer la quantité des féculents, des sucreries, des sels et la quantité d’huile dans les préparations habituelles. Quand on souffre déjà du diabète, il faut avoir un plat constitué de moitié, de légumes; d’1/4 de compléments (féculents) et 1/4 pour le poisson ou la viande. Pour les personnes hypertendues, on va agir absolument au niveau du sel et des graisses animales.

Pour conclure, consommer beaucoup de légumes, c’est bon pour la santé. Il faut aussi consommer suffisamment de fruits au quotidien (au moins 3 fruits par jour), boire beaucoup d’eau (au moins huit verres d’eau par jour). Il faut marcher, bouger. Voilà le message pour l’équilibre alimentaire. Voilà le message pour préserver la santé, éviter les maladies de carences et les maladies dites d’excès par une alimentation saine, équilibrée et variée.

Propos recueillis par Mathias Mouendé Ngamo, à Bertoua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La grande pêche aux bouteilles plastiques dans le Combi à Douala

Des bénévoles ont accompagné la Société anonyme des Brasseries du Cameroun (Sabc) et ses p…