Home News 800 Kg de déchets plastiques collectés sur les berges du Wouri
News - 24/09/2020

800 Kg de déchets plastiques collectés sur les berges du Wouri

C’est la quantité de déchets ramassés sur les rives du fleuve à la base Elf de Douala samedi 19 septembre 2020 lors de la journée mondiale du nettoyage de la planète.

Près de 50 bénévoles se sont donné rendez-vous ce samedi 19 septembre 2020 sur les berges du fleuve Wouri à Douala, au lieu-dit base-Elf. Vêtus de chasubles, gants et cache-nez, ils ont décidé de débarrasser les abords de ce cours d’eau de tous les déchets plastiques qui s’y trouvent. Après les consignes de sécurité reçues, les berges du fleuve ont aussitôt été pris d’assaut. Les bouteilles et autres emballages plastiques coincés entre les pierres ou flottant aux abords du Wouri ont été ramassés.

Les déchets ont été empilés dans des Big-bag, puis chargés dans des gros camions de l’entreprise Namé Recycling, le partenaire de la Société anonyme des Brasseries du Cameroun (Sabc), qui supervise cette opération. Les bénévoles mobilisés ici ont ainsi répondu à l’appel du World Clean Up Day à Douala. Il s’agit de la journée mondiale du nettoyage de la planète qui se célèbre tous les 19 septembre.

Pour la seule journée du 19 septembre, les bénévoles ont collecté 800 Kg de déchets plastiques à la base-Elf. Ces déchets chargés dans les camions seront ensuite acheminés dans les locaux de Namé Recycling à Bonabéri pour être recyclés.

World Clean Up Day à Douala

«Le plastique est une matière très dangereuse. Nous avons décidé ensemble de s’attaquer à ce problème, de collecter ces plastiques, les recycler, les traiter et en faire un produit fini que nous pouvons vendre localement au Cameroun. Le but était aussi d’éveiller une conscience environnementale chez tous nos partenaires pour nettoyer ensemble les berges du Wouri »,

a expliqué Eric Kamdjo, le directeur des opération de Namé Recycling. Présent aux activités du World Clean Up à Douala, il a rappelé l’urgence d’une action commune en indiquant qu’on dénombre 6 millions de tonnes de déchets plastiques qui se retrouvent dans la nature au Cameroun.

Une pollution plastique qui n’est pas sans danger pour la vie des êtres humains et pour la survie de la planète.

Impacts nocifs du plastique

« Au Cameroun, la pollution plastique est très élevée parce qu’il y a encore des personnes qui ne sont pas éco-sensibles et rejettent des bouteilles plastiques dans la nature. C’est mieux de mettre ces déchets dans des poubelles»,

fait savoir Nadia Ndongo, la responsable Hse de Namé Recycling. Elle relève que ces plastiques qui se retrouvent dans l’environnement ont des effets nocifs sur la santé et la nature. Dans des fleuves comme le Wouri, ils impactent sur la qualité de l’eau et du poisson.

Mathias Mouendé Ngamo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Covid-19 : L’Oms renforce la prévention dans des hôpitaux à Douala

L’Organisation mondiale de la Santé vient de doter cinq formations sanitaires du Littoral …