Home Initiatives Bio Trophées Initiatives climat : La 4ème cuvée des lauréats dévoilée au Togo
Initiatives Bio - 27/12/2020

Trophées Initiatives climat : La 4ème cuvée des lauréats dévoilée au Togo

Ces porteurs de projets innovants ont été distingués le 14 décembre 2020 à l’issue d’une formation collaborative sur la gestion durable des sols organisée par ICAF à Kpalimé.

Pour cette quatrième édition des Trophées Initiatives Climat Afrique francophone (ICAF), six entrepreneurs verts sont à l’honneur. Ils ont été distingués le 14 décembre 2020  à Kpalimé, une localité située au Sud-ouest du Togo dans la région des plateaux, à quelques 130 km de la capitale Lomé. Les prix ont été décernés à l’issue d’une formation collaborative organisée sur la gestion durable des sols et l’agriculture résiliente. Les bonnes pratiques agricoles avec des variables telles l’agroécologie et les changements climatiques ont largement été abordées pendant ces travaux. Les élus aux Trophées ICAF 2019 œuvrent justement au quotidien dans ces divers domaines dans leur pays respectif.

C’est le cas de Fulgence N’Dri. Le jeune entrepreneur vert ivoirien est le premier à monter sur le podium. Son projet baptisé «Thysner» consiste en la production de charbon vert à partir du recyclage de résidus alimentaires et déchets ménagers. Cette initiative qui lutte pour la protection de l’environnement est implémentée depuis 2016. Mais l’aventure n’a pas été un long fleuve tranquille. La première difficulté, reconnait Fulgence, était d’installer  l’activité.

Charbon vert

Il rencontre fort heureusement Ruphin Kinanga, un entrepreneur social congolais et se met à son école. Invité en Côte d’Ivoire, Ruphin participe à la formation de 25 jeunes à la production de charbon vert. Fulgence prend part ensuite en 2018 au Forum des jeunes entrepreneurs verts d’Afrique francophone qui se tient au Maroc.

« Pendant les interventions, mes difficultés se sont élaguées progressivement parce que d’autres producteurs étaient un peu plus avancés que moi. ICAF a été la plus belle chose de ma vie. En tant qu’entrepreneur, ces formations me permettent de m’affiner et je reçois de plus en plus de sollicitations de la sous-région »,

se réjouit le lauréat.

Ghislain Rodoumbaye qui talonne Fulgence sur le podium des récompenses est lui aussi un acteur engagé dans la production du charbon vert au Tchad. Un pays où la production du charbon de bois a été interdite par le gouvernement depuis 2008. Pour trouver une alternative à cette source d’énergie, le jeune tchadien a mis sur pied une association qui œuvre pour la protection de l’environnement. Et c’est ainsi qu’en 2012, le projet de charbon vert voit le jour.

«Ca a encouragé beaucoup d’autres tchadiens à embrasser cette activité. Aujourd’hui, ils livrent les ménages, les hôtels, etc.. »,

indique Ghislain Rodoumbaye, le sourire aux lèvres.

Semences écologiques

Pour une meilleure agriculture résiliente, les organisations paysannes ont besoin de bonnes semences adaptées à leur sol et au climat. Au Niger, la société coopérative Fasam (Ferme d’Approvisionnement en Semences Adaptées et Matériels) y contribue grandement. Le projet de Boubacar Djibo est spécialisé dans la conception, la fourniture et l’installation de systèmes maraîchers écologiques et hors sols pour les terrasses, cours, jardins et locaux intérieurs. Le lauréat des Trophées ICAF 2019 à Kpalimé veut ainsi contribuer à l’essor d’une agriculture Bio au Niger, à travers ses œuvres.

Pour une production abondante, le paysan se doit aussi de maitriser les facteurs tels le climat, les éléments météorologiques et la géographie des sols. Au Bénin, l’Ong AmoclimWec vise justement à contribuer à la surveillance du climat, de l’eau, de la terre et des cultures pour accroître la productivité agricole. Cette Ong qui participe de la gestion durable des ressources paysannes et des plantes médicinales a récemment mené une campagne de lutte contre la légalisation de l’Union pour la Protection des Obtentions Végétales (UPOV) au Bénin. Le président de l’AmoclimWec Dr. Brice Enagnon Sohou et Blanche Ariane Apovo ont reçu un Trophée ICAF au Togo, pour leurs actions en faveur du climat.

Grenier Traditionnel Amélioré

Martine Bonkoungou  de BioProtect est l’entrepreneure femme récompensée à cette 4ème édition des Trophées ICAF 2019. Elle œuvre pour l’amélioration de la qualité des sols par les amendements organiques enrichis au Trichoderma au Burkina Faso, où elle forme des femmes aux bonnes pratiques agricoles pour une sécurité alimentaire garantie, entre autre.

Ousmane Touré et Abdoulaye Keita sont aussi les lauréats des Trophées ICAF 2019. Ils ont réalisé dans un village près de Kpalimé au Togo, la construction d’un Grenier Traditionnel Amélioré (GTA). Les participants à l’atelier (venus de divers pays africains) et les populations locales ont contribué à toutes les étapes de la construction de ce joyau pour la préservation des semences et des récoltes. Les entrepreneurs verts présents pourront le répliquer dans leur pays respectifs.

L’association, Am Be Koun Solidarité, que dirige Ousmane Touré au Sénégal est spécialisée dans la restauration et la protection des sols via l’agroforesterie et les pratiques agri-durables dans la région de Tambacounda au Sénégal. Depuis 2010, ABK-S s’est résolue à accompagner au quotidien les exploitations familiales et des Groupements d’intérêt économique (GIE) à faire face à la baisse de la production est due au problème de fertilité des sols.

Prix Spécial pour Aves aux Trophées ICAF

L’Ong Aves, partenaire technique de l’organisation des Trophées ICAF 2019 reçoit un Prix Spéciale. Credit photo: ICAF

Un prix spécial a été remis à Selom Agbavito et à l’équipe d’organisation (Aves) des activités au Togo. Pour Winny Dogbatse, le maire de la commune de Kloto 1, présent lors de la cérémonie des Trophées ICAF 2019, la formation collaborative qui s’est tenue à Kpalimé est une occasion pour sa commune de participer à des échanges avec d’autres pays et se procurer des connaissances pour dupliquer localement et mettre en œuvre des pratiques résilientes.

« Le Togo reste fortement vulnérable aux effets du changement climatique. Au Togo, on note certains paramètres du changement climatique comme des inondations, des sécheresses, des vents violents et des vagues de chaleurs qui ont une incidence sur le décalage des saisons, affecte le rendement agricole, l’exode rural et la famine »,

a indiqué le maire.

Il relève que les mauvaises pratiques comme l’utilisation abuse des bois, l’utilisation excessive de l’engrais chimique et herbicides entrainent une dégradation des ressources forestière et de la faune.

Plus de 250 projets présentés

L’Agroécologie est une réponse à ces questions qui se posent, relève Meriem Houzir, la présidente de Initiatives Climat Afrique francophone (ICAF). Elle indique que plus de 250 projets d’entrepreneurs verts ont déjà été repérés et présentés sur la plateforme ICAF. Il y a dans ces initiatives des réponses des acteurs sur les thématiques de la gestion de l’eau, l’agroécologique, la bio fertilisation, entre autres.

Les Trophées ICAF 2019 Crédit photo: ICAF

La cérémonie de remises des Trophées ICAF 2019 était placée sous le patronage de l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable et du Programme Micro-Financements du Fonds pour l’Environnement Mondial. Elle était organisée avec l’appui financier de l’IFDD.

Initiatives Climat Afrique francophone (ICAF), un projet devenu un programme, est parti du constat en 2015 à la Cop 21 que les acteurs non étatiques sont peu représentés dans le cadre des concertations. C’est souvent les délégations officielles. « On a décidé de donner la voix à ces acteurs non étatiques. Nous étions persuadés que les vrais acteurs bénéficiaires ou impactés qui portent des solutions, des innovations, ne sont pas présents. Ces projets souvent très intéressants sont isolés et n’ont pas de visibilité même à l’échelle nationale », soutient Meriem Houzir.

La plateforme www.initiativesclimat.org mise sur pied pour y remédier a déjà repéré et présenté 250 initiatives (sur 650 soumises en quatre ans) et 233 porteurs de projets. L’objectif, d’après la présidente de ICAF, est de donner la visibilité aux porteurs de projets et de donner de la reconnaissance aux pratiques innovantes à travers les Trophées ICAF. La première édition des récompenses des entrepreneurs verts a eu lieu en 2016 lors de la Cop 22 au Maroc.

Mathias Mouendé Ngamo, à Kpalimé au Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

BitDefender Review – 4 Different Features of The program

In this BitDefender review, we intend to discuss in information regarding its several uniq…