Home News Coronavirus: Les banques s’investissent dans la prévention
News - 27/03/2020

Coronavirus: Les banques s’investissent dans la prévention

Les usagers des banques sont appelés à se désinfecter les mains à l’entrée et à observer une distance de sécurité dans les rangs, entre autres dispositifs de prévention contre le Coronavirus.

Société générale Cameroun, agence de Bali à Douala ce lundi 23 mars 2020. L’horloge affiche 14h04. Un vigile en faction à l’entrée intercepte systématiquement tout le monde. Il faut d’abord passer au détecteur de métaux. Le vigile recommande ensuite au client de se désinfecter les mains avant de pénétrer dans l’enceinte de la banque. Un dispositif fixé près de la porte renferme une solution hydro alcoolique. Une petite pression et quelques gouttes du désinfectant atterrissent dans la pomme de main. Ce dispositif mis en place dans le cadre de la prévention contre la propagation du Coronavirus n’est pas la seule précaution prise par la banque. A l’intérieur, le sol est recouvert de bandes de couleur blanche et rouge placées à un mètre d’intervalle. C’est la distance de sécurité qui sépare désormais chacun des usagers de cette banque.

En salle d’attente, seuls les deux sièges des extrémités sur les bancs de trois places sont fonctionnels. Un ruban noué en forme de croix sur le siège du milieu indique bien qu’il est interdit d’y prendre place. Derrière les guichets, les employés de la banque ont aussi entrepris de se protéger contre la contamination au Coronavirus. Ils arborent tous des cache-nez et des gants.

Désinfectant

A un jet de pierre de la Société générale Cameroun à Bali, l’agence de la Bicec ouvre ses portes. Ici, le vigile se trouve à l’intérieur de la salle, après la porte. Il tient une bouteille de désinfectant entre les mains. Tout le monde y passe. Pas de dispositif de prévention particulier en salle. Les usagers font le rang. Quelques-uns arborent des masques de protection.

Un peu plus loin de Bali, à Bonanjo, le centre administratif, ça se bouscule un peu plus. Il est 14h27. Une vingtaine de personnes attendent la réouverture de 14h30 devant la direction générale d’Afriland First Bank. Une minute plus tard et les usagers approchent le nombre de 40.

«On va bientôt atteindre 50 personnes ici. Le gouvernement a interdit les regroupements de 50 personnes», lâche un usager.

Les portes s’ouvrent enfin. Çà bouscule un peu. Puis, un homme en tenue rappelle à l’ordre. « Il faut former le rang ». Ici aussi, détecteur de métaux et solution désinfectante à l’entrée. « Il faut appliquer la solution sur les deux mains », explique l’un des deux vigiles, un masque au niveau du visage.

Prévenir la pandémie

Devant les guichets automatiques à l’intérieur d’Afriland First Bank, le sol est matérialisé pour éviter les rapprochements. Dans la salle d’attente, sur les bancs de trois places disponibles, le siège du milieu a été supprimé. «Ne pas s’asseoir sur cet espace SVP !!! », indique bien le papier format disposé sur cet emplacement sur tous les bancs de la salle.

A la SCB Cameroun, ce n’est pas la grande affluence ce lundi. Ici aussi, la banque a tenu compte des mesures de prévention prises par le gouvernement pour endiguer le développement de la pandémie du Coronavirus. D’après un communiqué de la filiale du groupe Attijariwafa Bank, ces mesures sont appliquées dans les 54 agences de la banque. Des mesures similaires sont en vigueur dans les établissements bancaires basés à Yaoundé, la capitale camerounaise.

Mathias Mouendé Ngamo    

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La lettre ouverte de Covid-19 aux Camerounais

Chers Camerounais, je suis arrivé chez vous il y a de cela un an, au beau début du mois de…